Devoir de mémoire: de Bédarieux à Rivesaltes

2017/1018 : Le devoir de mémoire, de Bédarieux à Rivesaltes

Tout au long de l'année scolaire 2017/18, les 3 classes de 3ème Prépa Pro, 1ère Brevet des Métiers d'art Graphiste et Décors (1BGD) et 1ère Brevet des Métiers d'art Technicien en facture instrumentale (1BTFI) vont participer à un projet autour d'un parcours citoyen et du devoir de mémoire.

L'objectif principal de l'équipe pédagogique composée de M.Delcourt (Français/Histoire), M Magot (Français/Histoire) et Mme Marchesini (Documentaliste) est d'amener les élèves à maitriser leur environnement proche en étudiant l'histoire locale pour aller vers l'histoire nationale. Plusieurs temps forts vont jalonnés cette année scolaire.

Décembre 2017, Découvrir son environnement proche : l'histoire de Bédarieux à travers ses noms de rues

Malgré le temps maussade, ce lundi 18 décembre après midi, les classes de 3 prépa.pro, de 1BGD et de 1BTFI sont allées en ville observer les plaques de rue, repères de crue et monuments divers.
Au préalable, chaque élève avait en classe choisi une plaque et effectué un travail de préparation à la prise de parole pour la présenter aux camarades lors de la sortie.
Il s'agissait de montrer que les plaques de rue participent à la mémoire de la ville:
Rappeler la richesse du patrimoine naturel géologique (rue des sablons), la mémoire d'activités disparues (rue de la glacière), le souvenir de la culture linguistique locale ( rue Puech du four)... Mais aussi honorer les valeurs de liberté, d'engagement, de courage par le rappel d'actes de héros locaux (avenue des justes, places dédiées à des résistants: Roger et Louis Abbal, Noël Forestier, Bousquet, monument aux morts) ou par le choix de personnalités emblématiques comme J Jaurès, J Moulin, De Gaulle...
L'étude du plan a permis de constater que des oublis restaient à combler sur la commémoration de l'accueil des réfugiés espagnoles, sur la place des femmes dans l'espace public, sur l'Europe.
Enfin ce fut l'occasionde prendre conscience de la présence de ces repères dans notre quotidien et du sens fort qu'ils cherchaient à transmettre.
La sortie fut encadrée par l'association ''Résurgences'' qui apporta ses compétences historiques sur la ville pour compléter le travail des élèves et nous offrit un gouter réconfortant dans son local

 

Octobre 2017, Un témoignage mémorable

Une centaine d'élèves, dont 2 classes du collège Ferdinand Fabre ont eu le privilège d'écouter le témoignage bouleversant d'Edith Moskovic, enfant juive cachée pendant la Seconde Guerre Mondiale.
Pendant 2 heures, les élèves ont été attentifs au récit de son parcours entre Belgique et France, arrestations, fuites et séparations de sa famille.

Un témoignage qui ne véhicule aucune vengeance et qui cherche à mettre en lumière l'amour et l'égalité entre les Hommes.

Un moment unique et inoubliable pour nos élèves.

 

Pour en savoir + sur le parcours d'Edith Mosckovic (p. 32-39)

http://www.herault.fr/publicationcg34/pdf/mdh233.pdf